En Famille Hors compétition Non classé

Ils surfent dans le ciel

En 2015, les Flying Frenchies se lancent un défi fou : « surfer » le ciel, sur une tyrolienne, entre deux pans de montagne, à plusieurs centaines de mètres d’altitude. Un projet filmé et relaté par Jérémy Frey dans Surf the Line.

Biarritz, ses plages et ses vagues, Biarritz, ville de surf par excellence. Il n’y avait certainement pas meilleur endroit pour projeter et présenter Surf the Line, documentaire hommage à la glisse, et sans nul doute, à une certaine approche de la vie.

A l’origine du projet, les Flying French, un collectif d’artistes et de performeurs originaires pour la plupart du monde du cirque et de l’acrobatie. Basés dans les Alpes françaises, accros aux sports de montagne, les membres de l’équipe, menés par Tancrède Melet et Anicet Leone, décident un jour de s’attaquer au surf. Mais pas celui des neiges. Pour attaquer les airs, l’idée est trouvée : installer sur une tyrolienne tendue entre deux pans de montagne. Alors, la planche vaut d’être surfée.

Des hauteurs du Vercors

A travers l’objectif de sa caméra, Jérémy Frey suit la longue aventure du collectif. Des premiers essais en mer, à Biscarosse, pour se familiariser avec l’outil, jusqu’à la conception et la customisation du matériel pour l’adapter au câble de la tyrolienne. On rêve ensemble au grand départ vers le massif du Vercors, où les Flying Frenchies ont prévu de s’installer. Et on partage un regard intérieur sur ce projet fou.

La tragédie frappe le groupe en 2016. Tancrède, un pilier de l’équipée, se tue dans l’un des tous premiers essais. Les Flying Frenchies perdent un ami. Du deuil à la question : continuer ou tout lâcher ? Pour honorer la mémoire et la vie du disparu, en accord avec sa compagne, Tiphaine, émouvante devant la caméra de Jérémy Frey, le clan tranche : le projet sera mené à son terme.

Une ode à la vie

Tout semble revêtir alors une nouvelle dimension, plus profonde. A croire qu’il s’agit désormais de défendre un certain mode de vie, nomade, bohème, au gré des aventures, des défis et des émotions. Un concentré d’espoir et d’adrénaline auquel personne ne renoncera, malgré les risques et dangers. Thomas, petit frère d’Anicet, et Liv, fillette du groupe, traverseront aussi…

C’est cette merveilleuse, terriblement humaine, épopée que Jérémy Frey dévoile pendant cinquante-deux minutes. Echos subtils de ces destins d’inconnus, de leurs prises de risques, qui célèbrent la vie.

Maÿlice Lavorel

0 comments on “Ils surfent dans le ciel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :