International Smart, Court-Métrages, Jeune Création

Un cache-cache dangereux en terre promise

Dans Hide and Seek in a Peaceful Valley – le réalisateur polonais Maciej Białoruski observe un terrain de jeu, entre barbelés et menace missile.

« Caché ou non, j’arrive ! » On pourrait se croire dans n’importe quel jardin d’enfants, en bas d’un ensemble résidentiel. À l’exception peut-être des grillages sinistres qui clôturent les quelques mètres carrés de pelouse artificielle. Pendant 14 minutes de ce documentaire contemplatif, le réalisateur polonais Maciej Białoruski observe le kibboutz de Dorot. A 5 kilomètres de la bande de Gaza, dans cette zone militarisée, la vie suit son cours normalement. Ou presque.

Ici, les parents promènent tranquillement leurs enfants. La nuit, des adolescents jouent à cache-cache. Ils s’amusent avec des drones et chahutent les vaches dans les fermes environnantes. Quand soudain, elle retentit. Déchirant le silence de la nuit, une sirène vient fracasser toute illusion de normalité dans la zone militarisée. 15, 14, 13, 12… Il ne reste que quelques secondes aux garçons pour rejoindre une cachette, en prévision d’une attaque de missile. Pas un moment à perdre, il faut se terrer. S’engage alors le spectacle pathétique d’une enfance entre deux mondes, dont une sirène stridente arrache le voile de l’innocence.

Mais après tout, peut-être cela n’est-il qu’un jeu pour eux. Pour eux comme pour les enfants de Gaza, de l’autre côté du no man’s land, ça ou cache-cache, quelle différence ? Le jeu est le même : compter, se cacher, rire et recommencer.

Adrien Sarlat

0 comments on “Un cache-cache dangereux en terre promise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :