Nouvelle journée du FIPADOC, nouveaux courts-métrages. Cette fois-ci, on parle de traditions, mais aussi de famille, et même de nature.

Copies conformes

Si vous vous promenez dans les campagnes du Kosovo, ne soyez pas surpris par ces rangées de maisons parfaitement identiques qui poussent entre les champs. « Je les ai faites construire pour mes fils », expliquent d’une même voix plusieurs vieillards. « J’ai donné exactement la même chose à chacun, pour que personne ne puisse se plaindre ». In between, de Samir Karahoda, propose une étonnante plongée dans une société où l’amertume au sein de la famille est un mal à éviter à tout prix. C’est aussi un instantané d’un pays abandonné de ses forces vives, attirées par les sirènes du travail en Europe. Les maisons désespérément vides continueront d’éclore au Kosovo.

In Between de Samir Karahoda

Pèlerinage sacré

Tous les ans à Pâques, dans le sud de l’Espagne, des hommes du village de Valverde de la Vera s’organisent pour revivre le chemin de croix du Christ. Une épreuve individuelle, physique et mentale, mais aussi un rituel fédérateur et collectif dont la préparation avait rarement pu être observée d’aussi près avant Empalaos, film d’ Iria Sanjurjo Fernandez. Un témoignage unique et profond de pratiques ancestrales qui petit à petit disparaissent sous les assauts de la modernité.

Empalaos – Valverde de la Vera d’Iria Sanjurjo Fernández

Le mur de la honte

10 mètres. C’est la distance qui sépare les fenêtres de cette famille suédoise et le nouvel immeuble qui leur fait face, qui écrase leur horizon et leur masque la lumière du jour. Comment réagir et se réapproprier l’espace quand plus rien n’est comme avant ? Avec The Wall, court moment de poésie, Astrid Askberger donne à voir la cohabitation urbaine sous un angle à la fois sérieux et plein d’humour.

The Wall d’Astrid Askberger

La voie de l’ours

« Le Malanka est un pont ». Entre les habitants, entre les vivants et les morts. Il régénère une identité diluée depuis des siècles au gré des mouvements des frontières, dans une région aujourd’hui partagée entre la Roumanie et l’Ukraine. Alors chaque année, les hommes se griment en bêtes monstrueuses et chantent pour honorer leurs traditions.

Malanka de Paul-Louis Léger et Pascal Messaoudi

Un or bleu en voie d’extinction

La beauté des montagnes d’Asie centrale n’a d’égale que la pureté de l’eau qui s’écoule en torrents de leurs glaciers. Mais l’industrie minière, le changement climatique et la surexploitation de l’eau fragilisent une ressource précieuse et mettent en danger le mode de vie d’un grand nombre de petits pêcheurs. Beyond the glacier, de David Rodríguez Muñiz, nous guide dans une fresque éblouissante et sincère sur des problèmes déjà présents – et d’autres qui s’annoncent.

Beyond the glacier de David Rodríguez Muñiz

Lire aussi :

Courts-métrages, round 1

Courts-métrages, round 2

Courts-métrages, round 3

Courts-métrages, round final

4 comments on “Courts-métrages, round 4

  1. Ping : Courts-métrages, round 3 – Champ / Contrechamp

  2. Ping : Courts-métrages, round 2 – Champ / Contrechamp

  3. Ping : Derrière les rideaux d'Yvette – Champ / Contrechamp

  4. Ping : Courts-métrages, round final – Champ / Contrechamp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :