Jeune création Les professionnels Non classé

Par ici les coups de cœur…

En ce premier jour de festival grisonnant, depuis la salle de conférence du Bellevue – le centre de congrès transformé en quartier général du FIPADOC –, la présidente, Anne Georget, et la déléguée générale du festival Christine Camdessus, ont présenté aux étudiants festivaliers quelques-uns de leurs très nombreux coups de cœur. A ne manquer sous aucun prétexte.

D’abord des noms. Pour noircir son planning de projections. Numéro 387 – Disparu en Méditerranée traite du travail de bénévoles dévoués pour redonner une identité aux victimes de la traversée vers l’Europe. Avec The Cave, nommé aux Oscars, on suit des médecins opérant dans un hôpital en Syrie en plein conflit. Calle Santa Fe est un des films de la réalisatrice à l’honneur cette année, la chilienne Carmen Castillo. Enfin, Honeyland est le second film « oscarisable » de la sélection biarrote  : une apicultrice vivant dans les montagnes de Macédoine voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de voisins perturbants.

La Suède, des femmes et des âmes égarées

Le focus est quant à lui fait cette année sur la Suède pour présenter la « diversité dans la création » cinématographique du pays scandinave avec des productions comme The Deminer. Côté grandes tendances qui se sont imposées parmi les quelques 1 700 films candidats à la sélection, la programmation fait la part belle aux histoires de femmes mais aussi aux productions présentant plus « de malheur que de bonheur », selon Christine Camdessus. Autant « de belles fleurs pour composer des bouquets ». Pour sa part Anne Georget a souligné la présence importante de « lost souls », ses jeunes âmes qui se cherchent lors de leur passage à l’âge adulte. La Cravate, Sous la Peau, Scheme Birds ou Transnistra, primé il y a peu à Göteborg, font partie de cette sélection. 

Les nouveautés du cru 2020

Réclamée par le public les années précédentes, une programmation classée « En famille », voit le jour avec des séances aux horaires adaptées, privilégiant les mercredi et samedi.

Exhortant son jeune auditoire à s’équiper de casque de réalité virtuelle, Andres Jarach, en charge de la catégorie Smart du festival, a insisté sur les « expériences » offertes par une sélection d’objets numériques. Accessibles sur le site de Bellevue, sur réservation, ces immersions invitent au rire, aux larmes, à s’autoriser quelques pas de danse au mitan du Groenland, voire à se plonger « en plein trip » d’une transe chamanique…

Marion Czarny, responsable de la section Campus, a, quant à elle, choisi de souligner la force et la liberté qui émanent des productions de la catégorie « Nouvelle Création », pour beaucoup des films de fin d’études. Parmi eux, on retrouvera Mother’s, For Eunice, The Island ou encore 25th Hour. Une grande majorité de leurs jeunes réalisateurs est présente au festival. On fonce.

Enfin, aux commandes des journées professionnelles, le producteur Christian Popp a présenté les rencontres dédiées à ce « nouvel écosystème de production » qui bouscule usages de toute la filière. Aides aux financements, transmission du savoir, révolution des moyens de diffusion des œuvres, pitch … sont au programme et réservés aux pro.

Lisa Rodrigues

0 comments on “Par ici les coups de cœur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :