Smart, Court-Métrages, Jeune Création

Derrière les rideaux d’Yvette

Coup de cœur de cette première matinée dédiée aux courts-métrages, le documentaire de Julien Potard, tendrement teinté d’humour et d’authenticité, offre le portrait d’Yvette. Cinq minutes de bonne humeur, un régal.

Yvette a 95 ans. Dans son appartement où le temps semble s’être arrêté, la vieille dame vit seule avec ses oiseaux et ses horloges. Pas d’homme dans sa vie, ou plutôt plus d’homme. Depuis son divorce, elle préfère être autonome, « sans personne pour l’emmerder ». Son caractère bien trempé et son humour naturel convoquent immédiatement le sourire. Après 69 années de bons et loyaux services en tant que gardienne de l’immeuble dans lequel elle vit encore, Yvette a conservé un regard alerte sur le petit monde qui l’entoure. Jamais bien loin de la fenêtre, la retraitée sait tout sur ses voisins, leurs moindres faits et gestes. Qui s’en plaindrait? La vieille dame semble faire partie des murs, à croire qu’elle est là depuis toujours.

« Un film que j’aurais aimé faire avec mes grands-mères »

Après la projection, faveur de festival, le réalisateur Julien Potard ose la confidence. Cette réalisation est avant tout un « projet personnel » né de sa propre « frustration » de n’avoir pas réalisé le portrait de ses grands-mères. A sa manière, Yvette vient combler ce manque. Il faut dire que le réalisateur en sait long sur le sujet, puisqu’il vit dans le même immeuble que la nonagénaire. Des séances de jardinage dans la cour de la résidence ont été autant de moments partagés. Julien Potard sait l’écouter, en témoignent les éclats de rires des spectateurs tombés sous le charme.

La suite pour le réalisateur ? Après avoir suivi au plus long cours une équipe de quidditch – sport préféré d’Harry Potter – en pleine préparation pour la coupe d’Europe, Julien Potard entend bien revenir au format documentaire-portrait qu’il semble particulièrement affectionner. Quelques minutes de bonheur qu’il nous tarde désormais de découvrir…

Lire aussi :

Courts-métrages, round 1

Courts-métrages, round 2

Courts-métrages, round 3

Courts-métrages, round 4

Courts-métrages, round final

0 comments on “Derrière les rideaux d’Yvette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :