Compétition Critiques Documentaire musical

Par la musique, surmonter le traumatisme

The 5 Browns: Digging Through the Darkness évoque le sujet difficile de l’inceste, de secrets trop longtemps enfouis, de l’éclatement d’une famille et de la lente guérison par les arts.


Crédit : Fipadoc 2019

Deondra, Desirae, Melody, Ryan et Gregory Brown, frères et sœurs, enfants prodiges du piano sont tout les cinq passés par la prestigieuse école Julliard. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes dans cette famille mormon. Mais un soir de 2007, les masques tombent, quand Desirae demande de but en blanc à Deondra : « Est-ce que papa a abusé de toi ? ». L’avant et l’après de cette journée charnière, c’est ce que le documentaire, The Five Browns, Digging through the Darkness, Grand prix du meilleur documentaire musical au Fipadoc entend raconter.

De la difficulté d’en parler

Peu après, il est révélé que les trois sœurs ont en effet été victimes d’abus sexuels. Les deux frères l’apprennent au cours d’un repas. « Le jour où tout le monde saura, il faudra y faire face ». C’est en 2011, après un accident de voiture de leurs parents que l’image de famille parfaite dans les médias vole en éclats. La chaîne locale KSL news va alors révéler les accusations d’agressions sexuelles de Keith Brown sur ses trois filles, cela devient très compliqué pour Melody. Elle ne voulait pas en parler mais ne le pouvait plus. Elle confie plus tard, « la seule raison de faire ce documentaire c’est de ne plus avoir à en parler ». Peu à peu les cinq enfants coupent les ponts avec leur mère, qui appelant son mari en prison, plaisante avec lui comme si de rien n’était. À nous glacer le sang.

Desirae, l’aînée est quant à elle rongée par cette culpabilité du survivant. « J’aurais pu faire quelque chose » pense-t-elle face caméra. Alors quand elle apprend que son père continuait d’être le manager d’autres adolescentes, elle et ses sœurs décident de le poursuivre en justice soutenus par leurs frères. Desirae et Deondra vont finalement créer une fondation venant en aide aux enfants victimes d’abus sexuels. Elles mènent leur combat jusque devant le Congrès américain pour allonger les délais de prescription pour ce type d’agressions sexuelles.

La musique comme remède

Le documentaire donne à voir de longues sessions d’enregistrements et de répétitions des 5 Browns. Leur musique illustre les images d’archives et devient alors extradiégétique. Dans l’antre du roi de la montagne du compositeur norvégien Edvard Grieg sert à mettre l’emphase sur le rythme effréné de la tournée du quintet. Ce morceau avait déja été utilisé de la même manière dans Bowling for Columbine de Michael Moore et dans une version modifiée dans le Social Network de David Fincher. Puis le réalisateur utilise le vol du Bourdon du russe Rimsky Korsakov pour souligner que ce train de vie est peu à peu devenu intenable et irrespirable pour les cinq Brown.

La musique est aussi sujet à des moments de tensions. Une scène en particulier : une interprétation à dix mains de la Cinquième de Beethoven où personne ne s’écoute, tout le monde joue dans son coin. Mais de ces accords dissonants, le producteur en fait une force. Peu importe que le tempo soit trop lent ou trop rapide, la clé est que chacun et chacune des pianistes mettent leur personnalité dans l’oeuvre. S’en suit la scène finale où cette symphonie devient exutoire pour les Five Brown, chaque note transmettant un peu plus, ce qu’ils n’avaient pas réussi à se dire, pendant ces longues années. Le groupe redevient soudé grâce à la musique qui, pour Grégory « transcende les atrocités vécues ».

Jordan Dutrueux

Publicités

1 comment on “Par la musique, surmonter le traumatisme

  1. Ping : Et les grands gagnants de cette première édition du Fipadoc sont… – Champ / Contrechamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :